Points de vue / / Lettre ouverte au Maire de Langolen sur le projet d’unité de méthanisation de Daniel Barré

A l'attention de Monsieur Didier Roignant, Maire de Langolen
Monsieur Le Maire
Le club d'entreprises de Cornouaille regroupe aujourd'hui 53 entreprises de toutes tailles, principalement des PME mais également quelques belles entreprises industrielles de notre région telles que Cummins, Armoric, Le Nouy, Cadiou, Novatech, Enag etc.... ainsi que les principales banques mutualistes (CMB, CA, CM)
Globalement, nous représentons 10 000 emplois Cornouaillais.
Ayant participé à la réunion publique du 2 juillet 2010 que vous avez organisée pour expliquer le projet d'unité de méthanisation porté par notre Ami Daniel Barré, je voudrai vous exprimer notre soutien sans réserves à ce projet.
En effet, les arguments techniques qui nous ont été présentés lors de votre réunion nous ont convaincus sur le fond :
- Bruit émis par l'unité d'un niveau très faible (idem 1 aspirateur...)
- Pas d'odeurs (Cuves confinées)
- Peu de camions supplémentaires (0.7% du trafic) générés par l'apport de boues d'entreprises agros de la région,auxquelles il faut de toutes les façons apporter des solutions sur ce point car elles constituent l'ossature de l'emploi, donc de la vie des habitants, dans le sud Finistère.
- Récupération d'électricité et d'eau chaude : Au moment où l'indépendance énergétique de la Bretagne s'avère stratégique, ce point n'est pas neutre...
- Création d'emplois (3). Ceci est très important car, comme le disait très justement Monsieur Le Maire de Briec, Président de la communauté de communes, les hommes qui travaillent génèrent forcément un peu de pollution, mais quand il n'y a plus d'hommes qui travaillent, il n'y a plus de pollution, mais il n'y a plus de vie non plus...
- Atout supplémentaire pour pérenniser l'entreprise de Daniel Barré et de ses associés, dans un monde qui rejette toujours plus ses paysans alors que nourrir la planète sera le sujet majeur des années à venir.
Tous ces arguments nous ont parus tellement cohérents que nous sommes restés interrogateurs et pantois devant ceux émis par les opposants au projet.
Les peurs injustifiées, basées sur des rumeurs malveillantes, immobilier en baisse, pollution sonore et olfactive etc...nous ont semblées hors de propos.
Les méthodes de chantage permanentes employées, affichages tous azimuts malveillants et insultants à l'égard d'un chef d'entreprise majeur de la commune, excellent camarade de surcroît, nous choquent et blessent les entrepreneurs que nous sommes.
Non seulement le parcours du combattant pour faire aboutir le présent projet nous semble démesuré par sa complexité mais si en plus les habitants d'une commune ne soutiennent pas ceux qui prennent des risques pour leur fournir nourriture et énergie, où va t-on ?
Un jour viendra où certaines campagnes seront laissées à l'abandon, ne dit-on pas que les paysans sont les jardiniers de la France, et il sera trop tard pour se lamenter.
Nous comptons sur vous Monsieur Le Maire, ainsi que sur vos collègues, pour que ceci n'arrive jamais et vous remercions par avance de leur diffuser ce message.
Très cordialement
Daniel Champs
Porte parole du Club d'Entreprises de Cornouaille