Points de vue / / Matignon va créer une nouvelle taxe pour « aider » les régions à se développer

Une nouvelle taxe supplémentaire sur les mêmes bases que la taxe foncière.

Cet article du Figaro décrit l'intolérable pour les entreprises, les chefs d'entreprises et surtout l'ensemble des contribuables.

1) "Les régions réclamaient plus de moyens pour financer le soutien aux TPE-PME et l'accompagnement économique qui était auparavant assumé par les départements et qui est passé dans le champ de compétence des régions depuis la loi NOTRE (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). En application de la réforme territoriale, ce sont donc désormais les régions qui sont en charge de cette mission. «Le gouvernement a entendu la demande des régions de disposer de nouvelles ressources pour le développement économique et l'emploi, répond Matignon».

==> décodage "on met en avant le développement économique et l'emploi + pas de doute que pour de si nobles desseins, il est légitime de vouloir des ressources "supplémentaires" + création d'une taxe ad hoc !!

Ce qui n'est pas dit : les départements ne sont plus en charge de ces sujets, la vraie bonne solution est de transférer les ressources correspondantes aux régions ==> FAITES-LE, parlementaires et membres du gouvernement

 

2) «On sent bien que le gouvernement a l'intention de travailler avec les régions, la question se pose de savoir comment tout cela peut se boucler financièrement» de Philippe Richert (Les Républicains), le président de l'Association des régions de France

==> Lui, il est dangereux !

Pilosité abondante : on caresse dans le sens du poil et on se tient par la barbichette ...

Pour information : 18 ans à l'Education Nationale puis uniquement carrière politique ... pas vraiment la vraie vie !

 

3) Ce énième impôt inquiète le Medef qui appelle le couple exécutif à «respecter leurs engagements de cesser d'augmenter la fiscalité»

"Cette fuite en avant est très préoccupante. L'urgence reste de baisser la fiscalité sur les entreprises», dénonce Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président délégué du Medef en charge de la fiscalité.

==> plutôt gentil, lui aussi, le Medef ! "Préoccupant", c'est bien loin de "dénoncer l'inacceptable, l'intolérable" ou "Encore un choix qui va contre la compétitivité des entreprises et l'emploi"

 

Entrons en résistance contre chaque velléité de taxation supplémentaire et favorisons toute tentative de baisse !

Didier MARGERAND
Fabrice DROUILLARD